VSF « fidèle » car la 1ère dépense liée au poste de santé de Diogane date du 26/1/2017 et elle est révélatrice de l’état d’esprit dans lequel se réalise ce projet. En effet, Il s’agit de la formation au photovoltaïque de notre artisan électricien. Former et construire, telle pourrait être « une » des devises de VSF à condition de prendre le terme construire dans son sens large : initier et mettre en place. Quel a été le cheminement durant ces 3 années ? Voici un rapide résumé des événements :

  •  La demande du personnel local et des autorités : Tout a démarré suite à une entrevue avec le médecin chef du District de Foundiougne qui, après l’inauguration du poste de santé de Bassar nous déclara avec beaucoup d’insistance : « La priorité maintenant, c’est le poste de Diogane ! » Il faut dire que l’état de délabrement de celui-ci était flagrant ! Le comité de santé du village était lui aussi partie prenante ainsi que l’ICP (Infirmier Chef de Poste). Nous obtiendrons les 3 « lettres de motivation » de ces partenaires. A chaque fois la demande concernera un poste de médecine générale, une maternité et 2 logements de fonction pour la sage femme et l’ICP ( Infirmier chef de poste) 
  •  L’étude et les premières recherches de financement : Pour y avoir déjà mené d’autres projets importants (école primaire : construction d’un bureau magasin, d’une classe, d’une salle polyvalente avec coin informatique, toilettes écologiques), nous connaissions bien le village de Diogane . La situation de l’ancien poste de santé était particulière  puisqu’íl est construit juste en bordure de bolong. Elle se justifie par la facilité d’accès des malades débarquant des villages environnants qui sont directement admis au poste sans avoir à traverser le village, évitant ainsi tout risque de contamination.  Très vite, il s’avèrera logique de reconstruire un poste entièrement nouveau plutôt que de réhabiliter l’ancien. La configuration des lieux nous obligera aussi à concevoir un bâtiment à étage : maternité et médecine générale au rez de chaussée et logement au 1er. Les plans types fournis par le district n’étant pas adaptés, nous en élaborerons en suivant les normes et standards de la sous brigade de l’hygiène de Foundiougne. Après de nombreuses concertations avec nos partenaires locaux, la version 7 sera soumise à l’examen d’un cabinet d’architecture des Hauts de France ainsi qu’à l’approbation du sous brigadier de l’hygiène.                                                                                                                                                  Dans le même temps les premiers dossiers de demande de financement commencent à porter leurs fruits. Conformément à la politique de VSF en matière de projet qui impose de ne démarrer concrètement une action que lorsqu’au moins 50% des fonds sont réunis,  c’est après la mi-novembre 2017 que le chantier démarre réellement.
  •  Un travail de longue haleine pour un projet ambitieux : Heureusement, nous sommes une équipe de 3 référents en France et un au Sénégal sans compter nos fidèles partenaires artisans pour piloter ce vaste projet. Il faut tout à la fois, rechercher des financements, gérer les achats de matériaux, assumer la comptabilité, gérer le planning d’intervention des artisans, étudier les nouveaux devis et les différentes solutions techniques et médicales, établir les rapports intermédiaires pour les financeurs, etc. Pour vous donner une idée de l’ampleur de la tâche et au jour d’aujourd’hui, ce sont 14 dossiers de demandes de financement qui ont été déposées.  Certes on ne réunit pas près de 100 000€ facilement et si actuellement 85% du budget sont collectés, on ne relâche pas l’effort. Un de nos dossier est encore en cours d’examen et dans l’idéal il nous manque encore un financeur que nous recherchons activement. Le recrutement des artisans, tous locaux, a été exemplaire grâce aux connaissances du référent sénégalais et lorsque nous sentions l’incertitude nous gagner, nous n’avons pas hésité à solliciter les compétences extérieures. C’est ainsi que l’association Electriciens Sans Frontières nous a permis d’affiner les calculs de l’installation photovoltaïque et surtout de la fiabiliser grâce à son expérience et aux conseils avisés qu’elle nous a prodigués. Cette tranche doit démarrer dès que les mesures de confinement seront levées. Les quelques photos ci-jointes vous montrent l’état d’avancement du bâtiment quasiment terminé mais qu’il reste à équiper. Soulignons encore la participation active du village qui mène aussi des actions génératrices de fonds. Ainsi, l’hiver dernier, un tournoi de foot, organisé par le comité de santé, a permis de financer la clôture du bâtiment. Cette action a reçu le soutien d’un de nos navigateurs qui a fourni et acheminé les lots et le matériel sportif.   
  • Où en sont les travaux?   Pour l’ensemble du chantier, et comme c’est le cas pour chaque projet de construction mené par VSF, les travaux ont été réalisés par des entreprises locales. En Décembre 2019, place à la finition! La pose du carrelage et des menuiseries et les enduits ont été effectués.                                                                                                                                              

Il reste à réaliser les peintures, l’électricité (photovoltaïque) , la plomberie et à acheter l’équipement (matériel médical, de bureau …).

Encore un peu de patience pour l’inauguration et surtout la mise en fonction qui doit intervenir dans quelques mois.