Mission VSF de novembre ou comment convertir l’administratif, la comptabilité et le médical en de chaleureuses relations humaines.

Cela fait partie de la magie africaine que de pouvoir transformer des choses aussi froides et formatées que l’administratif ou la comptabilité en échanges chaleureux et conviviaux. Quand Charline (comptable), Yannick (médecin) et moi-même (administrateur) nous sommes embarqués dans cette aventure, c’est surtout l’aspect travail qui prédominait avec un agenda de mission très chargé.

Et bien malgré les 32 rendez vous, la dizaine de structures administratives, financières, associatives et médicales rencontrées, ce sont les belles rencontres et surtout la convergence de vue et d’éthique entre VSF et ces contacts qui ont imprégné nos souvenirs.

Comment oublier  l’émotion des adieux de Seynabou ou de Salif, la chaleur de l’accueil dans les familles d’albinos de Bassoul ou  l’ambiance plutôt cocasse de la signature du contrat avec les maçons de Diogane perturbée par le poulet qu’un des habitants venait nous offrir spontanément !

Charline a pleinement vécu sa formation de terrain, Yannick s’est immergée dans ce monde si particulier des albinos et j’ai pu mesurer à nouveau l’implication de VSF et la perception très positive qu’en ont  les autorités et la population en général. Retrouvez tout cela dans le rapport complet de cette mission.

 

Max Wolffer, coordinateur de la mission N°3.